bandeau esprit68
Homotoxicus

Homo Toxicus

Film documentaire de Carole Poliquin, 2008. « Chaque jour, des tonnes de substances toxiques sont libérées dans l'environnement sans que nous en connaissions les effets à long terme pour les êtres vivants. Certaines d'entre elles s'infiltrent à notre insu dans nos corps et dans celui de nos enfants. En même temps que notre patrimoine génétique, nous transmettons aujourd'hui à nos enfants notre patrimoine toxique. » Carole Poliquin réalisatrice québécoise de « Le bien commun, l’assaut final », en découvrant que plus de 100 produits chimiques différents se retrouvent dans son propre sang décide d’explorer les liens entre ces substances toxiques et l'augmentation de certains problèmes de santé comme les cancers, les problèmes de fertilité et l'hyperactivité.
Elle revient sur le cas de la communauté inuite contaminée par le DDT, la dioxine, les biphényles polychlorés (BPC), les polybromodiphényléthers (PBDE) le mercure, et dont les enfants sont exposés aux infections, aux problèmes immunitaires, aux problèmes d’attention, à des pertes d’audition. Elle révèle le sort tragique des populations indiennes de la réserve d’Aamjiwnaang, exposées aux rejets des usines de plastique et de solvants industriels de la vallée pétrochimique de Sarnia, qui souffrent de multiples problèmes de santé et au sein desquelles il naît deux fois plus de filles que de garçons, phénomène qui prend de l’ampleur dans plusieurs pays industrialisés. On constate en outre chez les populations des « pays riches » une baisse de production des spermatozoïdes de 2% par an depuis 1970, une augmentation constante du nombre de cancers et du nombre de malformations congénitales. Une nouvelle « philosophie » favorable aux intérêts de l’industrie s’y développe, qui sous prétexte de « gestion du risque » élève la compétitivité économique au même niveau que la santé publique. Laissant avec ses échantillons de sang contaminés les substances chimiques aux entreprises qui les ont produites, Carole Poliquin révèle l’aboutissement de cette « logique » mortifère : « D’un risque acceptable à un autre risque acceptable, nous admettons l’intoxication progressive de tout le vivant ».

A voir sur cette page ou ici

Accueil > Films et vidéos recommandés > Homo Toxicus