bandeau esprit68

Entretiens avec Jérémie Zimmermann pour la Parisienne Libérée et pour la Mutinerie

Jérémie Zimmermann est cofondateur de la Quadrature du Net, une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet très active ces dernières années, et qui a obtenu plusieurs victoires politiques importantes telles que le spectaculaire rejet d’ACTA au parlement européen. En collaboration avec La Parisienne Libérée, il évoque en 7 points les enjeux liés à la neutralité du net et à la défense des libertés numériques. Dans « Neutralité du net », Jérémie Zimmermann explique que le concept de "neutralité" renvoie en réalité à l'universalité de l'accès à l'information, dont les opérateurs devraient être les garants et qui est mise en périls par les groupes économiques et politiques qui souhaitent favoriser l'accès à certains flux de données et restreindre voire interdire l'accès à d'autres sources, en fonction de leurs intérêts. Dans « Maîtrise des technologies », Jérémie Zimmermann plaide pour les technologies durables et gratifiantes des logiciels libres qui impliquent une appropriation par l'utilisateur garante de liberté, à l'inverse de la dépendance induite par les « solutions » verrouillées d'Apple de Microsoft ou de Google. Se réapproprier la technologie permettra peut-être d'échapper à la société totalitaire ou les machines en viennent à contrôler les êtres humains. Dans « Défendre nos libertés », Jérémie Zimmermann évoque la manipulation des peurs qui conduit au glissement des démocraties vers la société de contrôle. Il plaide pour une réinvention des formes d'actions et de militantisme et la constitution d'une mémoire de luttes numériques. Dans « Rien à Cacher », il est démontré que la garantie de l'anonymat est un moyen de libérer la parole et que l'espionnage généralisé crée un différentiel d'information toujours favorable au pouvoir. Avec l'importance prise par le « profilage » il apparaît qu'abdiquer individuellement sa liberté emporte obligatoirement des conséquences collectives. Dans « Paranoaïque moi ? », il est montré que les révélation de Snowden révèlent en réalité a paranoïa d'état et son énorme coût social qui conduit par exemple à habiliter « Top secret » environ 1 million de personnes aux États-Unis. « La bulle bruxelloise » est une évocation des milieux politiques européens dans les mains des lobbyistes. Enfin, dans « Data Love », Jérémie Zimmermann évoque un projet issu de la communauté Télécomix et visant à expérimenter de nouveaux usages sociaux liés à internet dans le but d'appréhender l'émotion générées par l'expérience numérique.
Ce premier entretien est complété par un entretien plus récent de Jérémie Zimmermann, donné pour La Mutinerie, dans lequel il revient sur les problématiques de vie privée, de logiciels libres, de mutualisation des moyens et des connaissances, des technologies du contrôle et des technologies de la libertée...

Accueil > Films et vidéos recommandés > Entretien avec Jérémie Zimmermann


A voir sur cette page ou à cette adresse ou celle-là.


Entretien avec Jérémie Zimmermann pour la Parisienne Libérée

Entretien avec Jérémie Zimmermann pour la Mutinerie